Quelques critiques:

« Un disque dont aime la fougue" - Le Club de Médiapart

 

« Un duo magistral, une rare complicité, un réel respect du texte musical, une même volonté d’interprétation et la magie d’opérer" - Utmisol

 

« La colorature de Géraldine Casey s’inscrit avec justesse et légitimité dans le sillon de la cantatrice catalane Maria Barrientos qui a créé nombre de mélodies de De Falla, Granados, Mompou. La diva française apporte un réel piquant à des chansons qui exigent une richesse d’intentions et d’intonations poétiques et expressives… dignes de l’opéra." - ClassicNews

"En un jeu d’une grande rigueur rythmique, dont l’ascèse convient particulièrement à Mompou, Philippe Barbey-Lallia ne cède jamais à la facilité, pourtant tentante, du folklore." - Forum Opéra

"Cette rencontre entre savant et populaire est particulièrement illustrée par les interprètes de ce disque : la soprano Géraldine Casey mettant au service sa technique lyrique (toujours appuyée, même virevoltante par élans enivrants) au service de la canción tandis le pianiste Philippe Barbey-Lallia infuse ses ostinati (répétitions rythmiques obstinées), picotements et liés de la fougue guitaristique comme de l'élégie espagnole." Olyrix.com - Charles Arden

 

Les plus belles découvertes seront pour nous les Canciones de Juventud, ou la poésie de Federico Mompou dans Damunt de tu Només les flors, mais d’autres trouveront à s’extasier à l’écoute des vocalises typiquement coloratures dans Elegía Eterna d’Enrique Granados ou dans Coplas de Curro Dulce de Fernando Obradors, qui font ressortir la finesse impressionniste typiquement parisienne que le raffinement de l’accompagnement du clavier déploie avec justesse Philippe Barbey-Lallia ». - Resmusica

Pour d'autres CDs, me contacter

  • Facebook Classic
Copyright 2019
Philippe Barbey-Lallia
essai final 3